La destruction des végétaux menace les humains

Dans la nature, l’énergie en provenance du soleil est stockée dans la biomasse végétale grâce à la photosynthèse. En détruisant cette biomasse pour laisser place à l’agriculture et à l’urbanisation ou pour la consommer sous forme de carburant, l’homme engendre à terme un déséquilibre, selon un article scientifique.

Parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, l’étude affirme que les humains auraient réduit la quantité de biomasse d’environ la moitié depuis 2.000 ans. Or « nous avons une quantité limitée d’énergie de la biomasse disponible sur la planète et, une fois épuisée, il n’y aura absolument rien pour la remplacer. »

Un résumé de l’étude a été publié en français sur le site Futura Sciences.

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans Actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.