Autour de Sorinne-la-Longue (2)

La Gazette des Plantes vous a présenté dans le billet précédent la région de Sorinne-la-Longue, située dans le Condroz central. Voici maintenant quelques plantes intéressantes que son équipe y a rencontrées. Tout d’abord deux lianes :
le Houblon qui est pour le moment en fruits et le Lierre grimpant qui est lui en fleurs. Nous verrons ensuite deux plantes belles mais toxiques : le Colchique d’automne  et le Sceau de Salomon odorant.

Houblon

Lierre

Colchique d’automne

Sceau de Salomon odorant


Le Houblon (Humulus lupulus)

Le houblon fait partie de la petite famille des Cannabacées, mais il n’a pas une réputation aussi sulfureuse que son cousin, le chanvre, plus connu sous son nom de scène de cannabis. Inutile d’essayer de vous rouler un joint de houblon!

C’est une liane herbacée qui pousse dans des endroits humides en bordure d’eau : le houblon a toujours soif! On le remarque aisément en octobre à cause de ses fruits bien visibles.

Les fruits du houblon sont bien visibles en octobre


Les cônes du houblon

Le houblon est dioïque, c’est-à-dire que les pieds mâles et femelles sont séparés.

Les fruits des pieds femelles sont des cônes couverts d’écailles. Les écailles proviennent de la transformation des bractées qui entouraient les fleurs.

Les cônes sont couverts d’une poussière résineuse jaune, odorante et amère, appelée lupuline qui est utilisée pour aromatiser la bière.


Et comme on trouve du houblon à Sorinne-la-Longue, il n’est pas étonnant d’y trouver également une petite brasserie artisanale appelée La Foireuse !


Haut de la page


Le Lierre (Hedera helix)

Le Lierre grimpant est aussi une liane, mais ligneuse, qui s’enroule autour d’un support (arbre, poteau électrique etc…)  pour aller chercher la lumière et ainsi être capable de pratiquer la photosynthèse qui lui fournira l’énergie nécessaire pour pomper dans le sol les éléments dont il a besoin.

Fleur du Lierre grimpant

Il est actuellement (septembre-octobre) en pleine floraison. Ses fleurs sont parmi les dernières de l’année à offrir du pollen aux abeilles.
Elles sont jaune verdâtre, et regroupées en ombelles elles-mêmes mises en grappes au sommet des tiges.
La fructification s’effectuera à la fin de l’hiver et au début du printemps. Les fruits seront alors une source de nourriture très appréciée par de nombreux oiseaux durant une période où les ressources sont rares.


Haut de la page


Le Colchique d’automne (Colchicum autumnale)

Colchiques dans les haies
Fleurissent, fleurissent
Colchiques dans les haies
C’est la fin de l’été
(Version revue et corrigée par la Gazette des Plantes)

Colchiques d’automne dans une haie


Soudain, dans une haie, quelques fleurs roses apparaissent parmi les ronces. Elles sont semblables à des crocus, mais elles possèdent 6 étamines au lieu de 3 pour les crocus. Ce sont les fleurs du Colchique d’automne.

Le Colchique d’automne possède 6 étamines

Le Colchique d’automne fleurit de septembre à novembre.

Il fanera ensuite, sans avoir produit des fruits. Il ne restera alors rien de visible au-dessus de la terre.

Au début du printemps suivant, de grandes feuilles émergeront du bulbe, produisant assez d’énergie pour produire des fruits et puis les graines et regonfler les réserves du bulbe.

A la fin du printemps, tout l’ensemble jaunira et disparaîtra et le bulbe entrera de nouveau en dormance, jusqu’à l’automne.

Le colchique contient une substance nommée colchicine, qui rend la plante toxique, car elle bloque la division cellulaire. On cherche actuellement à l’utiliser dans la lutte contre certains cancers.

Il faut se laver les mains après avoir touché la plante, car le contact avec sa sève peut générer une réaction épidermique.


Haut de la page


Le Sceau de Salomon odorant (Polygonatum odoratum)

Les Sceaux de Salomon sont des plantes vivaces qui présentent une forme originale :
la tige est courbée en arc et porte comme une guirlande les fleurs ou les fruits.
En cette période automnale, les fleurs ont cédé leur place aux fruits, des baies bleuâtres.

Fruits du Sceau de Salomon odorant

Attention : les fruits sont toxiques. Ils peuvent provoquer des troubles digestifs et des troubles cardiaques graves.


On trouve dans nos régions deux espèces de Sceaux de Salomon : le multiflore (Polygonatum multiflorum) et l’odorant. Ils sont très semblables. Leurs fleurs, en clochettes blanchâtres, ressemblent à celles du muguet. Ils étaient d’ailleurs auparavant mis dans la famille du muguet et des narcisses, les Liliacées. Mais selon la dernière classification APG III de 2009, ils font désormais partie de la famille des Asparagacées.

Fleurs du Sceau de Salomon multiflore

 

Comment les distinguer?

Le Sceau de Salomon multiflore (photo ci-contre) est un peu plus grand.
Sa tige est lisse et ses fleurs et ses fruits forment des grappes de 2 à 6.

Fruits du Sceau de Salomon odorant

 

 

 

 

Le Sceau de Salomon odorant (ci-dessous) est un peu plus petit, sa tige est anguleuse, et ses fleurs et ses fruits vont normalement  par paires (plus rarement solitaires ou par 3).


Les contes de Grand-mère : le conte du sceau de Salomon.

Un jour de printemps, après avoir fait de bonnes affaires, un homme revient de la ville, il est pressé de retrouver ses trois filles avec lesquelles il vit seul depuis le décès de sa femme. Il pense aux cadeaux qu’il leur a promis: une robe pour l’aînée, une trousse de beauté pour la cadette et… Soudain il se rend compte qu’il a oublié de ramener le muguet porte-bonheur que souhaitait la plus jeune.
La nuit tombe, il est trop tard pour faire demi-tour. Il traverse alors un bois et remarque une plante qui porte sous ses feuilles des petites clochettes blanches. Il s’arrête et commence à ramasser un bouquet soulagé de pouvoir satisfaire sa fille malgré tout. Mais il entend alors une voix sifflante et aperçoit un immense serpent…

Lisez la suite de ce conte sur le blog Amour troubadour en chantant


Haut de la page

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans 10 En Octobre, Les plantes à l'affiche, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.