Dans le « vrai » Condroz, autour de Sorinne-la-Longue


La Gazette des Plantes s’est mise au vert. Elle est partie se balader dans la campagne, autour de Sorinne-la-Longue. Voici d’abord une petite présentation de cette région.


Localisation

Sorinne-la-Longue est un village situé dans la commune d’Assesse, au sud-est de la ville de Namur. Il ne faut pas confondre Sorinne-la-Longue (qui appartenait durant le Moyen Age au Comté de Namur) avec Sorinnes, village faisant partie de l’entité de Dinant, et qui fut jadis une dépendance de la Principauté de Liège


Haut de la page


Un peu de géologie

Nous sommes dans le Condroz, une région qui tire son nom d’une ancienne tribu celto-germanique, les Condruses.
Nous sommes même dans le Condroz central, ou « vrai Condroz ». Le paysage condrusien typique est caractérisé par une succession de plis parallèles orientés du sud-ouest vers le nord-est. Ces plis sont constitués de crêtes, appelées les tiges, et de dépressions,  les chavées.

Chavée (vallée) et tige (crête) près de Sorinne

Cette alternance de crêtes et de dépressions est due à un phénomène d’érosion différentielle : l’érosion a creusé plus fortement les roches calcaires, laissant en relief les grès plus résistants.


Sorinne-la-Longue est située sur l’un de ces tiges (tige est dans cette acception un nom masculin!). Le village s’étire en longueur sur la crête, et il ne faut pas chercher plus loin l’origine de « la-Longue »!

Eglise de Sorinne-la-Longue

Il est encore faiblement urbanisé, mais cela change hélas vite :  comme les villages voisins, il est en effet sujet à la « rurbanisation« , un néologisme désignant l’urbanisation progressive des zones rurales : située assez près de la ville de Namur, et à proximité de l’autoroute menant à Bruxelles, la région attire beaucoup de jeunes ménages grâce à ses paysages encore naturels et aux prix plus abordables de l’immobilier.


Haut de la page


La nature à Sorinne-la-Longue

Jusqu’à il y a peu, Sorinne-la-Longue vivait essentiellement de l’agriculture. Comme le Condroz était surtout une terre d’élevage, le village est entouré de nombreuses prairies et de petits bois, et la diversité des milieux naturels favorise une bonne richesse botanique.

Paysage varié, fait de prairies, de champs et de bois


Chemin longeant un petit bois

Les nombreux chemins qui parcourent la région sont non seulement très pittoresques, mais ils abritent aussi une flore intéressante, comme vous pourrez le découvrir dans le prochain billet.

Malheureusement des menaces pèsent sur ces paysages champêtres.
En premier lieu l’urbanisation rapide mentionnée ci-dessus.
Et ensuite, le déclin de l’élevage qui entraîne une conversion de nombreuses prairies en cultures, ce qui constitue une perte de biodiversité.


Haut de la page

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans 09 En Septembre, Les plantes à l'affiche, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Dans le « vrai » Condroz, autour de Sorinne-la-Longue

  1. Ping : A l’affiche cette semaine : Mozet, un petit village du Condroz | La Gazette des Plantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.