Beaucoup de choses à voir en juillet!

Beaucoup de choses à voir cette semaine! En voici déjà quelques-unes : le Fraisier des Indes, le Plantain majeur, la Laitue des murailles, le Plantain lancéolé et l’Onagre à sépales rouges.

Le Fraisier des Indes (Potentilla indica)

Sa zone d’origine serait l’Asie (de l’Afghanistan au Japon). Introduit comme plante décorative en Europe au cours du 17ème siècle, il est maintenant considéré comme une espèce invasive dans nos régions. Sa plantation est notamment interdite en Région wallonne.

Les baies du fraisier des Indes sont dressées et pointent vers le ciel

Il est facile à distinguer du fraisier des bois (Fragaria vesca) : les baies de ce dernier retombent, tandis que celles du fraisier des Indes pointent vers le ciel. Elles sont par contre insipides et peuvent provoquer des troubles digestifs.


Le Plantain majeur (Plantago major)

Une plante omniprésente mais qu’on ne remarque pas souvent! Les tiges sont courtes mais portent de longs épis verdâtres composés de fleurs minuscules. Les feuilles forment une rosette à la base; elles sont ovales et larges.

Le plantain majeur est très fréquent au bord des routes et des chemins


La Laitue des murailles (Lactuca muralis)

C’est une plante de 30 cm à 1 m de haut, très ramifiée, que l’on rencontre fréquemment sur les vieux murs bien sûr, mais aussi au bord des chemins.

Une laitue des murailles au bord d’un chemin


Capitule (fleur composée) de laitue des murailles

Ce que l’on croit être une fleur unique est en réalité une inflorescence composée assez petite, d’environ 1 cm de large, comprenant 5 petites fleurs en languette, de couleur jaune pâle, et munies de pointes à cinq dents.


Feuilles en forme de lyre

Les feuilles sont caractéristiques : elles ont une forme de lyre.


Le Plantain lancéolé (Plantago lanceolata)

Il est aussi fréquent que son grand frère le plantain majeur, et il lui ressemble beaucoup. Mais ce n’est pas toutefois pas bien difficile de les distinguer : l’épi du plantain lancéolé est plus court (il fait au maximum 4 cm), et il est porté par une tige plus longue.

Le plantain lancéolé a un épi plus court que le plantain majeur


Le plantain lancéolé a des feuilles lancéolées

Il possède surtout, comme son nom le laisse supposer, des feuilles plus longues et plus étroite, en forme de lance.


L’Onagre à sépales rouges (Oenothera glazioviana)

Difficile de ne pas la remarquer quand elle fleurit : c’est une grande plante, atteignant facilement 1.5 m de hauteur. Elle pousse surtout dans les endroits sablonneux, comme les dunes ou les terrains incultes. Les fleurs sont jaunes et disposées en épi au sommet de la tige.

Fleurs d’onagre se flétrissant par grande chaleur

Les sépales sont rougeâtres et inclinés vers le bas. La floraison est éphémère : 24 heures seulement.

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans 07 En Juillet, Les plantes à l'affiche, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.