Dix plantes pour prévenir et guérir le rhume

Vous avez un gros rhume dont vous ne parvenez pas à vous débarrasser?La Dernière Heure vient de publier un article sur quelques plantes efficaces contre les refroidissements.


Le billet publié par La Dernière Heure mentionne bien sûr des plantes originaires d’Asie, comme le gingembre, ce qui n’est guère étonnant puisque les médecines traditionnelles de ces régions sont en grande partie basées sur la phytothérapie. Mais cet article n’oublie pas pour autant les plantes communes de nos régions, ce qui l’a rendu très intéressant à nos yeux.

Il faut toutefois garder à l’esprit que  les principes actifs des plantes peuvent avoir des effets secondaires puissants et créer des interactions avec d’autres plantes ou médicaments. L’avis préalable d’un médecin ou d’un pharmacien est fortement recommandé.


Vous apprendrez dans l’article de la Dernière Heure que la Ronce commune (Rubus fruticosus) est un puissant anti-inflammatoire. Ses feuilles, employées en décoction, constituent depuis longtemps un remède populaire contre les angines : on met 20 à 30 g de feuilles par litre d’eau qu’on fait bouillir pendant 2 minutes, et qu’on laisse ensuite infuser 10 minutes (1) .

La ronce (Rubus fruticosus)


Le lierre terrestre

Le Lierre terrestre (Glechoma hederacea) est une petite plante rampante et très courante chez nous.

Il ne faut pas la confondre avec le lierre grimpant. Ces deux plantes appartiennent en effet à des familles différentes. On a donné à Glechoma hederacea le nom de lierre en raison de son comportement rampant et couvre-sol, mais c’est la seule similitude entre les deux végétaux!

Ses fleurs possèdent des pétales bleus ou violets, soudés en un tube à la base et formant deux lèvres au sommet. Les feuilles sont opposées et cordiformes.
Chaque paire est décalée de 90° par rapport à ses voisines.

C’est une plante expectorante, réputée dans les cas de bronchite, de toux ou d’asthme.

On peut l’utiliser en tisane : 50 g de plante séchée par litre d’eau qu’on fait bouillir et qu’on laisse ensuite infuser 10 min (1) .


Le Sureau noir (Sambucus nigra) est un arbuste très répandu, notamment dans les haies et les friches.
Il fleurit en mai-juin. Les fleurs  sont disposées en corymbes, c’est-à-dire que les pédicelles ne partent pas du même point, mais les fleurs se trouvent situées plus ou moins dans le même plan

Le sureau noir

Les fleurs sèches sont puissamment sudorifiques. Une infusion préparée avec ces fleurs peut faire avorter la bronchite et l’angine (2) .


La Primevère officinale (Primula veris), du latin primulus (tout premier) et de veris (du printemps) est donc l’une des toutes premières fleurs qui apparaissent au printemps.
Ses fleurs jaunes sont réunies en ombelle. Les pétales forment une coupe tachée d’orange à la gorge. Ils surmontent le calice en forme de tube enflé, vert blanchâtre, à 5 dents.

Primevère officinale

Elle est conseillée pour soigner les bronchites et les débuts de grippes. On utilise dans ce cas une décoction de racine concassée : 5 g dans une tasse de 200 g d’eau. On fait bouillir pendant 5 min, et on en prend 3 tasses par jour (3) .


Le Chèvrefeuille des bois (Lonicera periclymenum) est l’une de nos 3 lianes indigènes, avec le Lierre grimpant et la Clématite des haies. Ses fleurs sont d’abord blanches, puis passent au jaune avant de faner. Elles sont groupées au bout d’un long pédoncule.

Le Chèvrefeuille des bois

Cueillies un peu avant maturité, les fleurs séchées peuvent être utilisées contre la toux, le rhume et les bronchites légères. On peut les consommer en infusion : 4 à 8 g par litre d’eau, 2 à 3 tasses par jour (2) .


Les recettes mentionnées ci-dessus sont extraites des références suivantes :

1 : DEBUIGNE Gérard et COUPLAN François, Le petit Larousse des plantes qui guérissent, Larousse, 2013

2 : LIEUTAGHI Pierre, Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux, Actes Sud, 2004

3 : LIEUTAGHI Pierre, Le livre des bonnes herbes, Actes Sud, 1996

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans Actualités, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.