Devinette ombragée

Lorsque le soleil tape en juin, il est agréable de se promener dans les sous-bois. Et l’on y fait parfois des rencontres intéressantes, comme cette plante mystérieuse aux belles fleurs jaunes qui illuminent faiblement les alentours. 
Il nous reste à l’identifier. Avez-vous une idée.?


Rapprochons-nous pour mieux la voir. Attention toutefois, le sol est fangeux.!


A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article a été publié dans Détente et botanique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Devinette ombragée

  1. Jourdan Christine dit :

    Lysimachia thyrsiflora – Lysimaque à fleurs en épis

    J’aime

  2. Willis dit :

    Lysimachia thyrsiflora

    J’aime

  3. Pascale Hindricq dit :

    Oh mince, en voilà une que j’aimerais bien rencontrer… Lysimachia thyrsiflora! Où l’avez vous donc observé?

    J’aime

  4. Pierre-Charles Offergeld dit :

    Lysimachia thyrsiflora – Lysimaque à fleurs en thyrse

    J’aime

  5. Angéline dit :

    Bonjour ! Ne serait-ce pas la rare Lysimachia thyrsiflora?

    J’aime

  6. Millet Alain dit :

    Je pense à Lysimachia thyrsiflora

    J’aime

  7. Millet Alain dit :

    J’adore votre site avec son humour et les connaissances qu’il diffuse. Merci beaucoup

    J’aime

  8. Chips29 dit :

    Ne s’agirait-il pas d’une Lysimachia Thyrsiflora (Lysimaque à grappes) ? Si c’est bien elle, je crois l’avoir rencontrée sur les bords d’un canal à Pontivy il y a quelques jours, mais sans pouvoir l’identifier, faute de fleurs. Merci pour cette devinette qui ne pouvait mieux tomber.

    J’aime

  9. Lizzie Mack dit :

    Redoutable : cette Lysimachia thyrsiflora est à peu près aussi représentative de son genre que la campanule de même épithète….Et en plus, pas moyen d’en faire un calembour 🙂

    J’aime

  10. Vassallo Rose-Marie dit :

    La réponse m’ayant été soufflée par mes deux complices attitrées (lesquelles vous l’ont envoyée – je n’avais pas le temps de chercher), glissons seulement que le nom du genre renvoie à un général d’Alexandre le Grand – pourquoi, d’ailleurs ? – et que l’épithète spécifique rappelle que Schrader avait fait d’elle un Thyrsantus palustris.
    Vue jadis en vente chez un pépinièriste spécialisé en jardins d’eau, bien qu’elle soit plus modeste que sa sœur aux écus.
    En fait, l’essentiel à dire est surtout : MERCI pour votre Gazette ! Pour nous qui échangions déjà des botanigmes (sans être si botani-calées que ça), elle est un festin.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.