Narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus)

Voici une plante qui est en pleine floraison actuellement (en général, elle dure de mars à avril). C’est une plante vivace grâce à son bulbe, et elle forme au printemps de beaux tapis jaunes dans les bois ou dans les prairies.


  • Classification

Angiospermes > Monocotylédones > Amaryllidacées (famille) > Narcisses (genre)

Dans la même famille des amaryllidacées, on trouve aussi le genre galanthus dans lequel se trouve le perce-neige (Galanthus nivalis).


  • Description

On l’appelle couramment jonquille dans nos régions, mais il vaut mieux éviter cette appellation, et la nommer narcisse jaune. En effet, la « vraie » jonquille est une cousine (Narcissus jonquilla), et se rencontre essentiellement sur le pourtour méditerranéen.

Narcisses jaunes

Les feuilles sont plates et linéaires, de 5 à 20 mm de large. Elles partent de la base de la plante et arrivent presque au niveau des fleurs.

Chaque fleur est solitaire au sommet d’une tige sans feuille (la jonquille porte quant à elle plusieurs fleurs par tige). Elle a une forme très caractéristique de trompette : 6 tépales, de couleur jaune crème, entourent un tube central d’un jaune plus vif.

Attention: toutes les parties de la plante sont toxiques : fleurs, feuilles, tiges, mais surtout le bulbe. Elles renferment de dangereux alcaloïdes qui peuvent provoquer des troubles digestifs, nerveux et cardiaques pouvant parfois être mortels. N’oubliez donc pas de vous laver soigneusement les mains si vous l’avez touchée!
Heureusement, c’est un puissant vomitif, et chez la plupart des êtres humains une ingestion accidentelle sera suivie par des vomissements salvateurs. Mais cela ne semble pas être le cas pour le bétail.



  • Répartition en Wallonie et à Bruxelles

Narcisse jaune

(répartition approximative basée sur les données récentes du site Observations.be)


  • Etymologie :

C’est une question controversée! L’origine la plus couramment admise est le mythe de Narcisse (grec Narkissos). Dans la version d’Ovide, Narcisse est un chasseur qui tombe amoureux de son reflet dans l’eau d’une source. Ne pouvant assouvir sa passion impossible, il dépérit et meurt (ou se suicide selon une autre version). La plante, dont les fleurs sont inclinées, aurait été nommée ainsi par similitude avec Narcisse se penchant pour admirer son image.

Une autre origine assez souvent citée (par Pline et Plutarque entre autres) est le grec narké, signifiant torpeur, paralysie (cf. narcotique). Le parfum de la plante aurait des vertus apaisantes, voire soporifiques. Mais cette propriété n’est pas confirmée.

Sources :

Le Robert, dictionnaire historique de la langue française (Paris, 1992)
http://www.amaryllidaceae.org/mythe/narkissos.htm#etymon
Article Narcissus pseudonarcissus de Wikipédia en français

A propos La gazette des plantes

La gazette des plantes, un blog qui part à la découverte des végétaux qui nous entourent en Belgique
Cet article, publié dans 04 En Avril, Les plantes à l'affiche, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Narcisse jaune (Narcissus pseudonarcissus)

  1. Ping : A l’affiche cette semaine : ce beau perce-neige… | La Gazette des Plantes

  2. Ping : A l’affiche cette semaine : Il pleut des Hellébores | La Gazette des Plantes

  3. Ping : Le Vallon de la Mazerine | La Gazette des Plantes

  4. Ping : La Nivéole de printemps | La Gazette des Plantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.